Skip main navigation
We use cookies to give you a better experience, if that’s ok you can close this message and carry on browsing. For more info read our cookies policy.
We use cookies to give you a better experience. Carry on browsing if you're happy with this, or read our cookies policy for more information.
Examen des yeux en utilisant un smartphone

Peek : l'innovation peut combler le fossé entre prestataires et patients

La technologie mobile peut-elle nous aider à combler le fossé entre prestataires et patients et proposer des soins oculaires dans des zones pauvres et isolées ?

80 % des 285 millions de personnes malvoyantes et aveugles dans le monde qui présentent une déficience visuelle traitable ou évitable vivent dans des pays à faible revenu, souvent dans des zones rurales et isolées. Comment tester et traiter ces personnes, là où les équipements de soins oculaires volumineux sont difficiles à se procurer et à transporter ?

Au Kenya et en Afrique subsaharienne, il y a plus de personnes qui ont accès à un téléphone mobile que de personnes qui ont accès à une eau courante non contaminée (New York Times, 2010). Pouvons-nous exploiter le potentiel de la technologie mobile pour offrir des soins oculaires d’une façon nouvelle ?

Peek est une organisation d’action sociale dont le but est d’améliorer drastiquement l’accès aux soins de santé oculaire dans certaines des zones les plus difficiles du monde. Peek s’appuie sur des solutions à l’efficacité prouvée pour offrir une santé oculaire durable associant technologies (telles que les smartphones), méthodes de santé publique et mesures financières incitatives innovantes afin d’avoir un impact à grande échelle.

Peek Vision est un système pour smartphone, actuellement en phase d’essai, qui pourrait bien apporter la solution recherchée. Peek est un système portatif, financièrement abordable et facile d’utilisation, qui permet de tester les yeux. Il remplace l’équipement hospitalier conventionnel, qui est encombrant, coûteux et fragile, par des applications mobiles et du matériel qui permettent de tester n’importe quel individu, quels que soient sa langue et son âge. Il donne de nouveaux moyens aux professionnels de la santé et leur permet de proposer des soins oculaires quel que soit le lieu où ils se trouvent.

L’innovation est-elle la solution ?

Le manque de sensibilisation des patients et les croyances locales constituent souvent un obstacle à l’utilisation des services de soins oculaires. Comment pensez-vous que cette nouvelle technologie puisse influencer la demande des patients envers les services ?

Considérez aussi que le diagnostic sur le terrain doit s’accompagner de bons mécanismes d’orientation des patients vers les services adéquats. Ceux-ci peuvent-ils être mis en place ou renforcés pour faire face à la demande que cette technologie est susceptible de créer ?

Share this article:

This article is from the free online course:

La Cécité dans le Monde: Planifier et Gérer les Services de Soins Oculaires

London School of Hygiene & Tropical Medicine

Contact FutureLearn for Support