Skip main navigation

Hurry, only 12 days left to get one year of Unlimited learning for £249.99 £174.99. New subscribers only. T&Cs apply

Find out more

Recrutement et rôles des enfants

Les raisons pour lesquelles les filles et les garçons s'associent aux forces et groupes armés varient considérablement en fonction du contexte.
Fille de 16 ans, dans un centre de transit pour les anciens enfants soldats récemment libérés assisté par l'UNICEF, dans la ville de N'dele, en RCA

Les voies de l’association

Le recrutement forcé peut prendre la forme d’un enlèvement à la maison, à l’école ou dans d’autres lieux, ou d’une intimidation par des menaces ou des actes de violence. Dans certains contextes, les filles semblent être particulièrement visées par les enlèvements, car les forces armées et les groupes armés (FAGA) les perçoivent comme plus obéissantes et plus souples que les garçons. Dans d’autres contextes, les familles et les communautés peuvent être amenées à abandonner leurs enfants dans le cadre d’un système de quotas imposé aux communautés, dans le cadre de lois de conscription sans limite d’âge, ou en échange d’une protection.

La propagande est un autre outil couramment utilisé pour recruter des filles et des garçons. Certains forces et groupes armés diffusent des idées, des informations ou des rumeurs trompeuses visant spécifiquement les jeunes dans le but de recruter de nouveaux membres. Les groupes armés peuvent utiliser des vidéos sur les médias sociaux, des livres d’histoires mettant en scène des combattants héroïques, hommes et femmes, et des publicités de recrutement militaire à l’occidentale, comme dans le nord-est de la Syrie. Les adolescents chargés de recruter leurs pairs peuvent diffuser de la propagande lorsqu’ils retournent dans leur communauté ou en tant que tâche dédiée.

Incitation économique

Dans les contextes où les familles sont confrontées à une extrême pauvreté, la perspective d’avoir accès à un revenu régulier, à des vêtements, à de la nourriture ou à des articles de toilette pour couvrir les besoins de base peut conduire à l’association des enfants. Les promesses d’accès à de l’argent et à des articles non alimentaires qui ne sont pas facilement accessibles sont souvent utilisées pour encourager les enfants à s’inscrire.

Liens familiaux

Parfois, les liens familiaux avec un groupe armé servent de facteur de motivation ou de facilitation pour l’association des enfants. Les parents de certains enfants font déjà partie d’un groupe armé. Les enfants aident leurs parents ou suivent leurs traces en jouant un rôle de soutien pour la force ou le groupe armé et/ou en tant que combattants.

La pression communautaire

L’implication des communautés dans les conflits armés influence considérablement le recrutement des filles et des garçons, en particulier dans les groupes d’autodéfense. Les liens de la communauté avec un groupe armé ou une milice de défense peuvent entraîner des pressions sur les familles pour qu’elles laissent leurs filles et leurs garçons contribuer à la protection de la communauté. Les enfants peuvent faire partie des groupes d’autodéfense tout en continuant à vivre avec leur famille et à aller à l’école. Les groupes armés peuvent également bénéficier d’une base de soutien très solide au sein de la communauté.

Le mariage des enfants est une autre forme privilégiée de recrutement des filles, certaines étant mariées de force à des combattants sous la menace de la diffusion de vidéos ou de photos explicites qui détruiront la réputation de la fille et de sa famille. Certains groupes armés ont institutionnalisé le mariage des enfants comme stratégie de recrutement à des fins d’exploitation sexuelle, pour remplir des rôles de soutien pour la force ou le groupe armé, ou comme récompense pour les combattants.

Facteurs de risque pour le recrutement

Les facteurs de risque sont des facteurs environnementaux, des expériences ou des traits individuels qui augmentent la probabilité d’un résultat négatif. Il existe des points communs entre les jeunes dans leurs trajectoires vers le recrutement, liés à la prise de risque, à la dépendance envers les pairs, à la recherche de soi, ainsi qu’à d’autres facteurs de risque. Cependant, le parcours vers l’association semble être assez individuel, influencé par des facteurs familiaux, communautaires et sociétaux.

Voici quelques exemples de facteurs de risque de recrutement organisés autour des niveaux socio-écologiques.

Niveaux socio-écologiques Facteurs de risque
Individuel Besoin de protection, désir d’émancipation, vengeance, quête de signification personnelle, pauvreté, enfants en quête d’aventure, camaraderie.
Famille/ pairs Violence familiale, alcoolisme et toxicomanie des parents, enfants séparés, non accompagnés ou orphelins, liens familiaux avec une force ou un groupe armé.
Communauté Présence de groupes d’autodéfense communautaires, absence de mécanismes de protection solides au niveau communautaire, population réfugiée ou déplacée.
Société Présence d’un conflit, faible présence de l’État, manque d’opportunités économiques, marginalisation d’un groupe minoritaire.

Rôles

Les filles et les garçons sont impliqués dans une variété de rôles qui sont souvent multiples et fluides. Ils peuvent avoir participé directement aux hostilités, par exemple en tant que combattants dans certains contextes, et dans d’autres, ils ont été indirectement impliqués, en jouant des rôles de soutien, et ont été utilisés à des fins sexuelles. Dans de nombreux FAGA, les rôles des enfants sont dictés par les commandants, tandis que dans d’autres FAGA, les enfants font preuve d’une plus grande maîtrise de leurs rôles.

Exemples de rôles

  • Combattre en première ligne
  • Présence sur les points de contrôle
  • Effectuer des patrouilles armées
  • Collecte de renseignements
  • Garder les prisonniers
  • Pose de mines ou d’engins explosifs improvisés (EEI)
  • Transport d’équipements, de fournitures, de biens pillés, etc.
  • Effectuer des tâches domestiques et de soutien
  • Agir:
    • comme boucliers humains
    • en tant que kamikazes
    • dans les pelotons d’exécution
  • Servir:
    • à des fins sexuelles (principalement des filles mais aussi des garçons)
    • comme gardes du corps
    • en tant qu’assistants médicaux
    • en tant que recruteurs

Vous trouverez plus d’informations sur les formes de recrutement, les facteurs de risque et les rôles des enfants dans les lignes directrices p 11 à 17 et des informations spécifiques aux filles dans la note technique sur les filles associées aux forces et groupes armés p 6 à 9.

This article is from the free online

Conception du programme pour les enfants associés aux forces et aux groupes armés (EAFGA)

Created by
FutureLearn - Learning For Life

Reach your personal and professional goals

Unlock access to hundreds of expert online courses and degrees from top universities and educators to gain accredited qualifications and professional CV-building certificates.

Join over 18 million learners to launch, switch or build upon your career, all at your own pace, across a wide range of topic areas.

Start Learning now