Skip main navigation

L’Arabie Saoudite et son système unique d’Economie Circulaire du Carbone (CCE)

Premier plan du G20 sur le Royaume d’Arabie Saoudite
Premier plan du G20 – L’Arabie Saoudite et son Programme Unique d’Economie Circulaire du Carbone (CCE)

  Le Royaume d’Arabie Saoudite (KSA), la plus grande économie du Moyen-Orient et membre du G20, est fortement dépendant d’une ressource limitée : le pétrole et le gaz, où l’exportation de produits énergétiques représente plus de 90% de toutes les exportations saoudiennes1.  

En tant que premier producteur mondial d’énergie, l’Arabie Saoudite reconnaît pleinement sa part de responsabilité dans la lutte mondiale contre la crise climatique. Le Royaume a annoncé son objectif d’atteindre zéro émission nette d’ici 2060, quelques jours avant la COP262 2 et pour tenir son engagement, l’Arabie Saoudite travaille sur son Economie Circulaire du Carbone (CCE) en réalisant, entre autres actions, la Vision Saoudienne 2030 3  et l’Initiative Verte Saoudienne4.

Le Royaume s’est engagé à développer et à mettre en œuvre le concept de CCE, qui repose sur les piliers de l’économie circulaire, où les systèmes d’exploitation sont transformés de leurs structures linéaires existantes en systèmes plus circulaires.  

La CCE cible spécifiquement la circularité du CO2 et/ou d’autres GES, guidés par quatre principes : réduire, réutiliser, recycler et retirer (les dits 4R) :

  • Réduire : Réduction des GES à base de carbone émis dans l’atmosphère.
  • Réutiliser : Réutilisation des GES à base de carbone sans en modifier la chimie.
  • Recycler : Recyclage des GES à base de carbone ou des produits contenant des GES en produits similaires ou différents ayant des caractéristiques chimiques différentes.
  • Retirer : Élimination partielle ou totale des GES à base de carbone du système.  

Le fondement du concept est bien développé, compris au niveau national et a été [approuvé par les États membres du G20 5 mais ce qui est moins clair, c’est le chemin optimal nécessaire pour atteindre les objectifs établis par le Royaume. En outre, ni aucun objectif ni aucun calendrier n’ont été convenus pour mettre en œuvre un tel concept.  

En plus de la CCE, l’Arabie Saoudite connaît une diversification économique dans le cadre de la Vision stratégique 2030 6 afin d’éviter la vulnérabilité du marché en raison de sa forte dépendance des exportations de pétrole. Grâce à un portefeuille croissant de projets d’énergie renouvelable, d’initiatives de capture du carbone et d’une poussée massive en faveur de l’efficacité énergétique pour les bâtiments, l’industrie et les transports, l’Arabie Saoudite intensifie et unit ses efforts pour réduire les émissions de carbone dans le cadre du mandat de l’Initiative Verte Saoudienne SGI [^7] dans le but de réduire les émissions de carbone de plus de 4% des contributions mondiales.

À ce jour (2022), l’Arabie Saoudite ne met pas de prix sur les émissions de carbone. L’Arabie Saoudite n’a mis en place ni une taxe sur le carbone, ni un mécanisme de tarification de plafonnement et d’échange 7.

This article is from the free online

Marchés du Carbone : Examen des Politiques de l’UE pour l’Action Climatique Transnationale

Created by
FutureLearn - Learning For Life

Our purpose is to transform access to education.

We offer a diverse selection of courses from leading universities and cultural institutions from around the world. These are delivered one step at a time, and are accessible on mobile, tablet and desktop, so you can fit learning around your life.

We believe learning should be an enjoyable, social experience, so our courses offer the opportunity to discuss what you’re learning with others as you go, helping you make fresh discoveries and form new ideas.
You can unlock new opportunities with unlimited access to hundreds of online short courses for a year by subscribing to our Unlimited package. Build your knowledge with top universities and organisations.

Learn more about how FutureLearn is transforming access to education