Skip main navigation

New offer! Get 30% off one whole year of Unlimited learning. Subscribe for just £249.99 £174.99. New subscribers only. T&Cs apply

Find out more

Au Mexique et son SEQE, des compensations sont autorisées pour la conformité

Premier plan du G20 sur le Mexique

Premier plan du G20 – Le Mexique et son SEQE, où les compensations sont autorisées pour la conformité

Le marché du carbone est un pilier très important dans le contexte mexicain pour supporter l’accomplissement de ses objectifs climatiques nationaux. Le Mexique, dans son Plan National de Développement 2020-2024 (et NDC , 20201) s’engage à réduire inconditionnellement 22% des émissions de GES et 51% des émissions de carbone noir d’ici 2030 par rapport au scénario du statu quo. En outre, le Mexique s’engage conditionnellement à réduire jusqu’à 36% des émissions de GES et jusqu’à 70% des émissions de carbone noir d’ici 2030 par rapport au scénario de maintien du statu quo2.  

Le Mexique met actuellement en œuvre son programme d’essai du Système d’Echange de Quotas d’Emission dirigé par le SEMARNAT (Secrétariat à l’environnement et aux ressources naturelles) avec le support de la GIZ Mexique. Le programme de test est réparti dans les phases suivantes : – Phase pilote : du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2021. – Phase de transition : du 1er janvier 2022 au 31 décembre 2022. – Phase opérationnelle : à partir de 2023.  

La phase pilote a porté sur les émissions directes de CO2 des entités des secteurs de l’énergie et de l’industrie générant au moins 100 000 tCO2 par an. Environ 300 entités ont été couvertes par le projet pilote, ce qui correspond à environ 40% des émissions nationales. Cela fait du Mexique le premier pays d’Amérique latine à avoir un SEQE en activité3.

Le Ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles est en train d’établir un programme national de compensation vu que le Mexique envisage des compensations en tant que mécanisme de conformité au sein du SEQE mexicain, où 10% des émissions totales peuvent être compensées par des compensations4 - le SEQE de l’UE, par exemple, n’autorise pas une telle compensation. Plus précisément, le Mexique est en train d’évaluer les différents protocoles de compensation existants, initialement dans quatre secteurs : l’agriculture, la gestion du bétail, le transport non motorisé – utilisation de vélos dans les villes – et les protocoles forestiers.

This article is from the free online

Marchés du Carbone : Examen des Politiques de l’UE pour l’Action Climatique Transnationale

Created by
FutureLearn - Learning For Life

Reach your personal and professional goals

Unlock access to hundreds of expert online courses and degrees from top universities and educators to gain accredited qualifications and professional CV-building certificates.

Join over 18 million learners to launch, switch or build upon your career, all at your own pace, across a wide range of topic areas.

Start Learning now