Skip main navigation

Hurry, only 9 days left to get one year of Unlimited learning for £249.99 £174.99. New subscribers only. T&Cs apply

Find out more

Perception déformée du risque

Comment pouvons-nous mieux comprendre les perceptions courantes des vaccins ? Nous explorons ici l'idée de la "distorsion du risque".
Écran du bilan de COVID-19.

Les personnes placées sous main de justice peuvent percevoir le risque différemment par rapport à d’autres personnes dans la communauté. Cela signifie qu’ils peuvent voir les choses comme plus ou moins dangereuses ou menaçantes par rapport à d’autres. Voici deux exemples de la façon dont cela pourrait concerner les vaccinations :

Faible perception des risques

Bulle de dialogue avec le texte suivant : "J'ai traversé beaucoup de choses difficiles dans ma vie. Je prendrai le risque d'être infecté par la maladie plutôt que de me faire vacciner, car je sais que j'irai bien et que je ne tomberai pas malade."

Cette personne ne pense pas que les maladies qui peuvent être évitées par les vaccins constituent une menace pour elle. Ainsi, elle préférerait attraper la maladie et la combattre elle-même plutôt que de se faire vacciner. En réponse à ce point de vue, voici quelques moyens efficaces de communiquer sur les avantages de la vaccination.

Bulle de dialogue avec la réponse suivante : "Grâce aux vaccins, certaines maladies autrefois très courantes sont désormais assez rares. Cela signifie que normalement, nous ne voyons pas à quel point ces maladies peuvent être dangereuses. Cependant, ces maladies restent très graves si les personnes ne sont pas protégées par la vaccination ; par exemple, suite à une baisse de la vaccination ROR, les décès dus à la rougeole ont considérablement augmenté en 2018."

Perception accrue des risques

Bulle de dialogue avec le texte suivant : ‘‘De mauvaises choses m'arrivent toujours, j'ai été incroyablement malchanceux jusqu'à présent dans ma vie. S'il y a des effets secondaires à un vaccin, je suis sûr que je serai l'un des malchanceux à les avoir."

Cet individu pense qu’il sera la personne qui souffrira des effets secondaires du vaccin, car il a l’impression d’avoir eu beaucoup de malchance tout au long de sa vie – ce qui l’a finalement amenée en prison.

Bulle de dialogue avec la réponse suivante : ‘‘Les vaccins doivent passer de nombreux tests avant d'être homologués pour vérifier qu'ils sont sûrs. Une fois qu'ils sont autorisés, ils sont surveillés et leur sécurité continue d'être testée. Cela signifie que même si un vaccin est utilisé depuis plus de vingt ans, il fait toujours l'objet d'une surveillance des effets secondaires."

This article is from the free online

Santé en prison : Vaccinations pour les personnes travaillant et vivant en prison (personnel formé à la vaccination)

Created by
FutureLearn - Learning For Life

Reach your personal and professional goals

Unlock access to hundreds of expert online courses and degrees from top universities and educators to gain accredited qualifications and professional CV-building certificates.

Join over 18 million learners to launch, switch or build upon your career, all at your own pace, across a wide range of topic areas.

Start Learning now