Philippe Dupuy

Philippe  Dupuy

Analyste et gérant de portefeuille durant 14 ans, désormais Professeur associé à GEM en charge de l’examen certifié AMF. Ses recherches portent sur la gestion d’actifs et le risque de change (forex).

Location Grenoble/Lyon

Activity

  • Ce n'est pas son métier effectivement, il faut vous adresser à un conseiller en gestion de patrimoine !

  • Il n'y a pas de droit de rétractation en Europe pour les actions uniquement pour certains produits financiers

  • Il n'y a effectivement pas toujours de frais liés à la performance du fonds (commissions de surperformance). Les frais rémunèrent uniquement la gestion du fonds mais pas la capacité du gérant à générer de la performance. Lorsque des commissions de surperformances sont mises en place cela peut conduire le gérant à prendre trop de risque pour essayer de générer...

  • 20/20 ! c'est exactement cela mais rarement compris dans le grand public ! bravo !

  • Merci !

  • La rémunération du risque doit être la "même" quelque soit le risque. Un investisseur devrait préférer un fonds avec un rendement de 2% et un risque de niveau 1 (risque 1/7) plutôt qu'un fonds avec un rendement de 4% mais un risque de niveau 6 (6/7). Dans mon exemple un tel fonds devrait générer un rendement d'au moins 12%. Il existe donc bien des fonds...

  • Le calcul est le suivant :
    3/(1+2%) + (100 + 3)/((1+2%)*(1+2%)) = 3/1.02 + 103 / 1.0404 = 101.94

  • Bienvenu et bon apprentissage !

  • Si je veux vendre mes titres quelqu'un est prêt à me les acheter à 81.72. Il y aura donc une transaction. Tous les ordres ne sont pas consignés dans le carnet d'ordres. Lorsqu'on peut les executer immédiatement, ils n'apparaissent pas. On ne peut donc pas dire que Sanofi passe un mauvais moment !

  • Très juste et il est intéressant de savoir que les agences de notation extra-financière qui évaluent l'engagement ESG (Environnement, Social et Gouvernance) ne sont pas rémunérées par les émetteurs mais par les investisseurs. Modèle plus vertueux !

  • oui ! et merci pour le lien !

  • Bonjour et bienvenu sur ce Mooc. Les investisseurs institutionnels (assureurs, caisses de retraite etc.) sont des acteurs majeurs des investissements en France. Voici un lien vers leur association professionnelle : https://www.af2i.org/

  • c'est fait, merci ! :))

  • Lorsque j'achète une voiture neuve, la somme d'argent revient au constructeur (première main). Lorsque j'achète une voiture d'occasion, la somme revient au vendeur et non plus au constructeur (deuxième main). C'est la même chose pour les actions, à l'émission, l'argent revient à l'émetteur (l'entreprise), c'est le marché primaire (première main) mais ensuite...

  • Bonjour Claudia,

    pourtant en regardant "les étoiles", le niveau de rendement et de risque, on peut se faire une première idée de la qualité du fonds. Regardez à nouveau !

    Cordialement

  • Effectivement, le Mooc est à jour de début décembre et 4 mois plus tard certains liens ne sont déjà plus fonctionnels

  • Merci pour votre soutien !

  • Certains investisseurs sont contraints réglementairement d'acheter de la dette de court terme émises par des états "sans risque" comme la France ou l'Allemagne en Europe. Il s'agit par exemple des fonds monétaires. Pour ne pas se retrouver en contradiction avec la réglementation ils sont parfois amenés à prêter de l'argent à ces Etats à des taux négatifs.

  • effectivement le site a évolué depuis la mise à jour de fin d'année, l'info est désormais pleine page

  • Bravo !

  • généralement sur le site de la société à la rubrique actionnaires

  • Bienvenu Nicolas, bonne lecture !

  • Bonjour,

    le cours était ouvert jusqu'à début février mais étant donnée la situation de confinement et l'afflux de curieux ces derniers jours, je vais reprendre en partie les commentaires à partir d'aujourd'hui. Accrochez-vous Christophe !

  • Bonjour, je fais la même réponse qu'à Nathalie T., malheureusement pas dans l'immédiat, merci pour votre intérêt.

  • Cette adresse n'est effectivement plus fonctionnelle depuis début janvier, nous allons en créer une autre mais pas dans l'immédiat !

  • Merci pour votre participation et enthousiasme pour ce Mooc !

  • Bonjour, vous retrouverez ces informations dans le prospectus du fonds :
    https://doc.morningstar.com/Document/affd92a96faaed95d70ab32f9f5d016e.msdoc/?key=b05a919a07a386bce442eaa8871226b5d9abeb3119f1b77f578e757692c2f1e0
    Ces informations ne sont pas systématiquement reprises dans la note de synthèse.

  • Merci pour la vidéo ! oui il s'agit bien de ce document qui ressort en tête de liste sur la page de recherche.

  • Merci pour le lien. Effectivement la diversification peut être réalisée par l'investisseur. Mais à nouveau c'est du temps à consacrer et de l'expérience à acquérir pour choisir les bons fonds. Les équipes qui gèrent des fonds de fonds le réalise de manière professionnelle.

  • Un fonds à compartiments comporte plusieurs classes d’actifs (actions, obligations, produits monétaires, etc) permettant à l’investisseur de passer, selon ses objectifs d’investissement, d’un compartiment à un autre sans frais ou avec des frais réduits (source : Morningstar)

  • Bonjour, oui en bas de la page, gestion diversifiée. Mais la page est surement un peu datée car le terme diversifié n'est plus utilisé, il est remplacé par mixte.

  • La corrélation action/obligation n'est pas stable dans le temps, il est donc difficile de dire si les investisseurs se retournent mécaniquement vers les obligations en cas de baisse des prix des actions. En revanche il est vrai que les obligations sont moins risquées et qu'elles offrent une bonne diversification à long terme pour un investisseur en actions.

  • Bienvenue dans ce Mooc !

  • L'effet est généralement immédiat sur le prix et quoiqu'il arrive dès la publication de l'information, celle-ci est "publique" donc le délit d'initié n'est plus d'actualité même une petite minute après l'annonce.

  • Bonjour Nathalie,

    pourriez vous nous préciser quels sont ces liens ? nous ne pouvons pas voir sur quelle page vous êtes, merci !

  • Dans les sociétés cotées, il y a des périodes dites de black-out/embargo durant lesquelles les résultats financiers sont connus ou en cours d'analyse mais non encore diffusés. Les salariés de l'entreprise notamment ceux de la fonction finance ont interdiction d'acheter/vendre les titres de l'entreprise. Il s'agit des deux semaines qui précèdent la publication...

  • Une minute après la publication d'une information précise qui peut affecter le cours du titre de manière sensible, celle-ci est par nature publique, il n'y a donc plus de délit d'initié d'un point de vue légal. En revanche des dirigeants qui vendent leurs titres "dès qu'ils le peuvent" après une annonce n'augure rien de favorable pour le parcours futur du titre.

  • Il est effectivement possible de diversifier le risque "gérant" en s'appuyant les offres de la multigestion : un fonds lui-même investi dans plusieurs fonds de placement.

  • Bonjour,
    l'ordre indexé permet de formuler un acte d'achat ou de vente à la meilleure limite actuelle du marché, si l'ordre n'est pas traité intégralement la partie non traitée reste dans le carnet d'ordre. C'est donc un ordre différent de l'ordre au marché qui est traité immédiatement et intégralement si les quantités le permette.
    ordre à cours limité,...

  • Bonjour Odile,

    voici le lien vers l'Oreal :
    https://www.zonebourse.com/L-OREAL-4666/

    Auchan n'est pas cotée car l'entreprise est détenue par une famille et les salariés.

    bon Mooc !

  • La diversification est effectivement fortement recommandée. Celle-ci peut se faire en investissant dans un fonds mixte ou bien en choisissant soit même des fonds exposés à des risques variés : actions, actions internationales, obligations etc.

  • Bienvenue Nathalie, j'espère que cette formation vous permettra d'atteindre votre objectif !

  • Bonjour,

    bienvenus dans ce Mooc ! je viendrai régulièrement sur ce forum pour répondre à vos questions. N'hésitez pas aussi à interagir, c'est en échangeant qu'on apprend !

    Bon Mooc !

  • Merci pour ce mot sympathique, n'hésitez pas à faire connaître notre travail !

  • Vous pourrez alors enchainer sur The big short! sur la crise des subprimes
    https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Big_Short_(livre)
    bonne lecture !

  • Merci pour votre message, très heureux de voir que vous avez apprécié notre travail, n'hésitez pas à le faire connaître! Philippe

  • Sauf erreur de ma part, il est effectivement préférable d'ouvrir plusieurs comptes. Le système devrait supporter la faillite d'un établissement même majeur. En revanche une cascade de faillites, ce qui aurait pu se produire en 2008 sans l'intervention de l'Etat, mettrait le système à plat.

  • Merci pour votre participation et n'hésitez pas à diffuser ce Mooc auprès de vos collègues et plus généralement au Mali !

  • Remboursement du capital 100 + 3 d'intérêt = 103 ramenés à aujourd'hui = 103/1.0404 = 99.0004

  • Les gérants n'ont pas de baguette magique, ils subissent le crash comme tout le monde et même s'ils peuvent utiliser des produits dérivés pour couvrir une partie du portefeuille celui-ci enregistrera des performances négatives. Les gérants étant rémunérés sur l'encours sous gestion, une baisse de valeur du portefeuille a un effet négatif sur la rémunération.

  • Pour compléter, il est préférable de vendre une action lorsque le prix de celle-ci semble déconnecté de la valeur telle que calculée par l'utilisation des ratios financiers

  • sauf erreur de ma part, il faut en faire la demande auprès de son chargé de compte bancaire ou passer par un intermédiaire en ligne tout comme pour les actions.

  • Il n'y a aucune sécurité pour l'épargnant, si l'entreprise fait faillite, la valeur des actions sera nulle et donc le capital investi aura disparu. Contrairement à une idée très répandue, la finance a bien une réalité, lorsqu'on est propriétaire d'une entreprise ou de parts d'une entreprise (actions), lorsque celle-ci fait faillite, le capital est perdu. C'est...

  • Les Dark pool sont des marchés où la réglementation est moindre comme les SMN en France mais les titres passent bien par une chambre de compensation.

  • Le PSI ne peut vous rendre les titres, il vous doit une contrepartie monétaire qui sera compensée à hauteur d'un certain plafond. Si les avoirs en PEA dépassent ce plafond, ils ne seront pas remboursés entièrement.

  • Bonsoir Jean Pascal, je n'arrive pas à voir ce qui vous semble faux, pouvez-vous préciser ?

  • Pouvez-vous préciser pourquoi cela est discutable ? c'est un fait mesurable qui a d'ailleurs tendance à s'inverser : https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0302304651474-les-etrangers-desertent-un-peu-plus-le-cac-40-2208128.php

  • Attention concernant la flat tax, chacun peut choisir d'être imposé au barème progressif donc en dessous de 30% si c'est le cas