Skip main navigation

Hurry, only 11 days left to get one year of Unlimited learning for £249.99 £174.99. New subscribers only. T&Cs apply

Find out more

Matériaux de construction et paysages

Cette section abordera le lien entre le choix du matériau de construction utilisé dans un lieu et la nature du paysage environnant.

Le choix des matériaux de construction dépend généralement de la disponibilité locale des ressources dans le paysage environnant. Par exemple, on ne s’attend pas à trouver des bâtiments en briques de terre sur un site localisé dans un paysage volcanique rocheux ; ici, la pierre adaptée à la construction est abondante mais la terre riche en argile pour les briques est rare. Nous sommes donc plus à même de comprendre les sites si nous connaissons le paysage qui les entoure.

Il est essentiel de disposer de données fiables sur les modes de peuplement et d’utilisation des terres dans le passé pour comprendre le contexte de sites connus. Par exemple, une grande ville située dans une zone aride peut n’avoir été viable que grâce à un réseau de canaux d’irrigation. Le fait de disposer de données précises sur le paysage entourant un site peut donc contribuer à nous informer sur la planification et l’aménagement du site et nous aider à comprendre notre patrimoine.

L’enregistrement des paysages ne nous aide donc pas seulement à savoir ce qui existe, mais il peut aussi nous fournir des données utiles pour la gestion de la planification et du développement autour d’un site, et renforcer sa valeur pédagogique.

Comment pouvons-nous les enregistrer ?

Afin d’enregistrer les sites et leurs paysages environnants au sens large, il est essentiel de connaître quelques éléments de base :

  • Qu’est-ce qui est là ? – la nature des vestiges.
  • Où se trouve-t-il ? – l’emplacement des sites et des éléments dans l’espace.
  • L’ampleur et l’état des vestiges, ainsi que les types de matériaux présents.
  • La nature des menaces ou des dégradations.

Idéalement, ces informations devraient être enregistrées de manière centralisée et rendues accessibles aux autres.

Comment commencer ?

Les données d’imagerie satellitaire sont largement disponibles et constituent un excellent point de départ. Elles peuvent compenser l’absence de couverture photographique aérienne, de cartes fiables et, dans une certaine mesure, d’inventaires archéologiques.

This article is from the free online

Archéologie en danger : Utiliser la télédétection pour protéger le patrimoine culturel

Created by
FutureLearn - Learning For Life

Reach your personal and professional goals

Unlock access to hundreds of expert online courses and degrees from top universities and educators to gain accredited qualifications and professional CV-building certificates.

Join over 18 million learners to launch, switch or build upon your career, all at your own pace, across a wide range of topic areas.

Start Learning now